Eesti English
Français
Informations sur l'Estonie » Sport »

Le sport en Estonie

19.11.2010

Les Estoniens sont un peuple sportif, qui a dans le sang l’amour du mouvement. Non seulement ils pratiquent eux-mêmes des sports, mais en plus ils soutiennent les performances de leurs compatriotes dans les grandes compétitions internationales. Les succès que les sportifs estoniens y remportent suscitent des émotions positives et réjouissent le peuple tout entier ; le sens de solidarité créé par ces émotions permet d’oublier les soucis quotidiens.

Dans le monde du sport, l’Estonie est connue surtout comme un pays de skieurs. Le ski de fond a une signification particulière et de longues traditions. C’est d’ailleurs dans cette discipline qu’ils ont remporté les succès les plus marquants aux Jeux Olympiques. Aux médailles obtenues aux Jeux d’hiver de 2002 à Salt Lake – une d’or et une d’argent pour Andrus Veerpalu et le bronze pour Jaak Mae – sont venus s’ajouter les résultats des Jeux d’hiver de Turin 2006, où l’hymne estonien a résonné pas moins de trois fois pour un champion olympique. Malgré une concurrence acharnée, Andrus Veerpalu est arrivé une fois de plus au sommet. Kristina Šmigun, avec ses deux médailles d’or, a été l’héroïne des jeux de Turin. Les agences d’information du monde entier ont manifesté leur surprise de voir des ressortissants d’Otepää, petite ville d’Estonie du Sud, emporter trois médailles d’or, plus que la Norvège, la Finlande, la Russie ou l’Allemagne. Les champions de Turin et leurs concurrents estoniens portent les espoirs de l’Estonie aux jeux de Vancouver 2010.

Le centre du ski de fond est Otepää, qui se remplit une fois par an de supporters venus du monde entier lors de l’étape de la coupe du monde de ski de fond. Cette petite ville s’est fait dans les dix dernières années une excellente réputation : c’est un lieu de compétition apprécié, où le public soutient aussi bien les sportifs estoniens que les invités.

L’hiver, quand il y a de la neige, le ski de fond est un loisir pour toute la famille. Son point fort est le marathon de Tartu, long de soixante kilomètres d’une piste difficile, un véritable défi pour les capacités physiques de milliers de personnes. Cette compétition fait partie de la série internationale des Worldloppet. En 2009, le nombre des participants dépassait les six mille.

L’été, les Estoniens suivent avec une attention toute particulière les compétitions d’athlétisme. De nouveaux athlètes sont apparus à la suite d’Erkki Nool qui, dans les années 1990, avait le plus fait connaître l’Estonie dans le sport européen et qui avait même été champion olympique de décathlon en 2000 à Sydney. Citons Andrus Värnik, champion du monde de javelot en 2005, Aleksander Tammert, bronze olympique dans le lancer du disque en 2004 et Gerd Kanter, champion olympique de la même discipline en 2008 aux Jeux Olympiques de Pékin. Il était arrivé au sommet dans le lancer du disque dès l’année précédente, ayant été couronné champion du monde à Osaka. Maintenant, après avoir obtenu le prix du meilleur sportif estonien des dernières années, son objectif est le record du monde : son record personnel représente le troisième résultat de tous les temps.

Il y a encore plusieurs autres athlètes de talent qui ne cessent de progresser, comme le décathloniste Mikk Pahapill, médaille d’or aux championnats d’Europe 2009, Ksenia Balta en saut en hauteur, ainsi que Kaire Leibak, championne du monde junior en 2006 de triple saut.

Chaque sportif rêve de bien faire aux Jeux Olympiques. Malgré le faible nombre de ses habitants, l’Estonie a été, aux dernières Olympiades, parmi les médaillés. Aux skieurs et aux athlètes s’ajoutent les rameurs et les judokas.

Les rameurs estoniens ont obtenu en 2008 à Pékin la récompense de longues années de travail. Lors de ses sixièmes Jeux Olympiques, Jüri Jaanson a emporté avec Tõnu Endrekson la médaille d’argent d’aviron au deux de couple hommes. Aux Jeux précédents, à Athènes en 2004, il avait également obtenu une médaille d’argent au skiff hommes. Jüri Jaansoni aussi bien que Tõnu Endrekson ont à leur actif plusieurs médailles aux championnats du monde. Dans sa longue carrière sportive, Jüri Jaanson avait été champion du monde dès 1990.

Les judokas Pertelson et Aleksei Budylin ont également fait une bonne carrière internationale: ils ont rapporté tous les deux des médailles de bronze des Jeux olympiques de 2000 à Sydney, et Pertelson en a obtenue une autre encore en 2004 à Athènes.

Parmi les sports collectifs, les plus populaires sont le basketball et le football, qui sont pratiqués par de nombreux amateurs – les Estoniens attendent avec impatience que leur équipe nationale arrive en finale des grands tournois internationaux.

Le grand événement sportif de 2010 en Estonie, ce sont les championnats d’Europe de patinage artistique : c’est la compétition de plus haut niveau organisée en Estonie sur une vingtaine d’années. Les amateurs de patinage artistique dans le monde entier pourront suivre les compétitions par l’intermédiaire de la télévision. Les supporters estoniens espèrent que leur meilleure patineuse, Elena Glebova, obtiendra d’excellents résultats.

Le sport ne se contente pas d’enthousiasmer les masses, il peut aussi jouer un rôle central dans le développement de l’amitié et de la coopération au plan international. C’est pourquoi les Estoniens sont ravis et fiers que le succès de leurs athlètes ait pu contribuer à l’amélioration des relations internationales.

TopBack

© L'Ambassade d'Estonie à Paris 17, rue de la Baume, 75008 Paris, tel. 01 56 62 22 00, e-mail: estonie@mfa.ee