Eesti English
Français
L'Estonie et la France »

Coopération dans d'autres domaines

18.12.2014

La coopération en matière de défense

En plus de conventions cadres générales et d’une coopération étroite au sein de l’OTAN et dans le domaine de la politique européenne de sécurité et de défense, l’Estonie et la France ont également conclu un accord de coopération intergouvernementale en matière de défense, signé en septembre 2011 (cet accord a été précédé par un accord bilatéral interministériel). 

La France a participé à quatre reprises à la mission de la surveillance de l'espace aérien balte, organisé par l'OTAN, étant un des principaux supporteurs de la mission. La dernière participation date de mai-août 2013.

La France participe aux principaux projets de coopération militaire entre les Pays baltes, comme BALTRON et BALTSEA, elle a accordé son aide à la formation du français des militaires estoniens et elle est également un des partenaires principaux pour les fournitures militaires.

Dans le cadre de l’opération militaire maritime ATALANTA, des équipes de protection ont embarqué sur plusieurs frégates françaises. La dernière mission se déroulait de février à mai 2013. 

Depuis 2013, les militaires estoniens et français font de la coopération au Mali, au sein de la mission de formation de l'UE. L'Estonie y déploie 2 officiers d'état-major et une équipe de 6 formateurs au sein de Nordic Training Team.

La coopération franco-estonienne a été renforcée encore davantage en 2014 quand un contingent de 50 Estoniens a été déployé en Centrafrique au sein d'EUFOR RCA. Le mandat des Estoniens durait de mai à la fin d'août 2014.

La coopération entre les ministères de l’Intérieur

C’est en 1997 que les premiers contacts ont eu lieu entre les ministères français et estonien de l’Intérieur. De nombreux programmes communs de formation ont été lancés, aussi bien dans la police, les gardes-frontières, l’office de la nationalité et des migrations que dans les services de sauvetage. Tous les ans, des fonctionnaires de la police estonienne peuvent faire des études dans la Haute école de police française ; les gardes-frontière ont d’excellents contacts avec la gendarmerie maritime et avec la police des frontières. Les institutions dépendant du ministère de l’Intérieur ont été équipées avec des matériels provenant de France.

La coopération est également bonne sur les questions touchant à l’assistance juridique ainsi que l’organisation d’exercices, par exemple dans la formation d’unités spéciales.

Coopération consulaire

Le 1er septembre 2009 l'accord de représentation bilatéral en matière des visas est entré en vigueur. La France représente l'Estonie dans 18 pays, ce qui la place en tête du classement des Etats qui nous représentent. L'accord est conclu pour la délivrance des visa Schengen de court séjour.

La coopération agricole

L’intérêt du secteur agricole estonien pour le marché français grandit constamment. Les entreprises estoniennes sont régulièrement représentées lors des principaux salons agricoles (SIAL, SIA, etc).

La coopération scientifique et technique

Le 10 mars 2011 le ministre estonien de l’Enseignement et de la Recherche, Tõnis Lukas, et l’Ambassadeur de France en Estonie, Frédéric Billet ont signé un accord administratif qui permettait de créer un partenariat Hubert Curien (programme G. F. Parrot) qui finance des projets scientifiques de chercheurs français et estoniens ainsi que des coopérations entre des équipes de recherche des deux pays, en permettant aux chercheurs de travailler dans l’équipe de l’autre pays. Le financement est systématiquement partagé. Ce type de coopérations existait, sur des durées plus courtes, depuis 2002.

L’enseignement du français et de l’estonien

La France soutient l’enseignement du français en Estonie. En 1998, l’Ambassade de France et le Centre culturel et de coopération linguistique ont démarré un programme d’enseignement du français pour les fonctionnaires estoniens. Ce programme s’est développé avec la signature d’un contrat, en 1999, par l’Organisation internationale de la Francophonie, la France, la Communauté française de Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Entre 2010 et le 30 mai 2012, ce programme a été financé uniquement par la France. Le programme a permis, entre 1999 et 2009, à plus de 4000 fonctionnaires estoniens d’étudier la langue et la culture françaises.

TopBack

© L'Ambassade d'Estonie à Paris 17, rue de la Baume, 75008 Paris, tel. 01 56 62 22 00, e-mail: estonie@mfa.ee